Enjeux de la formation

- Pourquoi mieux apprendre à conduire ?


L’automobile est devenue un outil social indispensable pour la plupart des gens dans notre société.
Au-delà du plaisir de conduire, l’utilisation d’une voiture est souvent nécessaire pour les études, le travail ou les loisirs. Rouler en sécurité est donc indispensable pour tous.
Les accidents de la route et la grande part de conducteurs débutants impliqués ne sont pas liés à la fatalité et le programme de formation au permis de conduire est mis en place pour aider les nouveaux conducteurs à se déplacer avec un risque faible de perdre la vie ou de la dégrader.


L’objectif général est d’amener tout automobiliste débutant à la maîtrise de compétences en termes de savoir être, savoir-faire et savoir devenir. Apprendre à conduire est une démarche éducative exigeante.


Le programme de formation rassemble les compétences qu’un conducteur responsable doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.
Il vous faudra prendre conscience que ce qui est appris en formation doit progresser et évoluer, après l’obtention du permis de conduire, en tenant compte des mêmes objectifs sécuritaires que lors de votre apprentissage.
Vous allez apprendre à manipuler une automobile et à circuler dans différentes configurations, à en connaître les risques et les limites. Vous allez, au travers de ce programme, comprendre les règles du code de la route ainsi que l’influence des lois physiques, psychologiques et physiologiques. Vous devrez également vous situer personnellement en tant que citoyen dans vos choix de conduite.
Des cours théoriques et pratique, vous aideront à atteindre les objectifs définis et à personnaliser votre progression. Nous vous guiderons et vous conseillerons avec des tests de connaissances et de capacités pourront être mis en place au fur et à mesure.


Quel programme de formation ?


- Evaluation de départ


Avant l’entrée en formation, une évaluation est programmée. Cette évaluation porte sur vos connaissances théoriques et vos savoir-faire en pratique.
Cette évaluation permet d’estimer un nombre d’heures nécessaires pour votre formation. Cette proposition est personnalisée, sera d’au moins 13h en boite automatique / 20h en boite manuelle sera fonction, de la motivation, le stress, les connaissances, la régularité de l’élève.
Le volume d’heures proposées peut être revu à la hausse ou à la baisse au cours de votre formation pratique en fonction de votre évolution.


- Inscription


Un contrat de formation est établi lorsque cette évaluation a été réalisée et acceptée. Un livre de code et vos codes d’accès à « Prépacode » vous sont remis le jour de l’inscription. Nous vous transmettons également votre parcours de formation personnalisé le jour de votre inscription. Nous vous invitons à prendre connaissance des horaires de séances de codes en salle.


- Formation théorique


Les thèmes abordés sont les suivants :
La circulation routière, le conducteur, la route, les autres usagers, les notions diverses, les premiers secours, prendre et quitter son véhicule, la mécanique et les équipements, la sécurité du passager et du véhicule, l'environnement 


La formation théorique peut se faire soit en formation présentielle, à distance ou mixte au libre choix du stagiaire.


En présentiel, la formation se déroule à l’auto-école aux horaires d’ouverture du bureau. Il s’agit de tests audiovisuels corrigés, et expliqués par un enseignant qualifié 3 fois par semaine.
A distance, le stagiaire à un accès à une plateforme en ligne, il peut s’entrainer à n’importe quel moment de la journée. Un suivi de sa progression est réalisé par l’auto-école. Il peut la contacter à tout moment.


Les horaires des cours sont affichés au sein de l’école de conduite.

- Formation pratique


Les cours pratiques sont individuels, et peuvent être dispensés par 2 enseignants de la conduite et de la sécurité routière. La formation pratique commence généralement lorsque l’élève a obtenu son code de la route. Si un élève souhaite commencer la conduite avant l’obtention du code ce dernier devra faire moins de dix fautes lors de ses cinq dernières séances de code.


Afin de vous préparer au mieux à la conduite, nous nous appliquerons à vous faire conduire dans diverses conditions: telles que par temps de pluie, par temps sec, par vent fort, en présence de neige ou verglas, en rase campagne, sur autoroute, en ville, ou conduite de nuit. Pour cette variété de conditions, nous serons évidemment dépendants de la météo, et de la saison (pas de conduite de nuit possible l’été). Un livret d’apprentissage vous est remis dès la première leçon.


Il y a quatre compétences à travailler, voir rubrique suivante "compétences REMC"

Pour chacun de ces objectifs, votre formateur vous précisera les critères et les conditions de réussite. Il vous sera ainsi possible de vous auto évaluer pour mesurer ce qui est acquis et les éléments qui restent à travailler.


A la fin de chaque leçon, l’enseignant remplit votre fiche de suivi qui retrace votre progression, valide vos compétences et vous invite à remplir votre livret d’apprentissage. Une fois que les 4 compétences ont été assimilées, l’enseignant programme un bilan de compétences pour évaluer votre aptitude au passage à l’examen pratique du permis de conduire. Il s’effectue dans le cadre d’un examen blanc pour se retrouver dans les conditions de l’examen, ce bilan se fait avec un enseignant avec lequel vous n’avez pas l’habitude de conduire. Lorsque l’ensemble des compétences sera validé et que l’examen blanc sera réussi, nous pourrons alors vous présenter aux épreuves du permis.

Procédure d'évaluation

CE TEST SE DÉROULE EN SITUATION DE CONDUITE HORS ET EN CIRCULATION À BORD D’UN
VÉHICULE-ÉCOLE.


Ce test permet de quantifier le nombre d’heures de formation à la conduite automobile.
Il n’impose pas un nombre d’heures, c’est un prévisionnel.
Il pourra être revu à la baisse, par l’implication de l’élève dans la formation, ainsi que par la fréquence des heures.
Cette évaluation permettra, en concertation avec l’école de conduite, d’organiser un calendrier de formation.


Elle se décompose en 8 rubriques :
• La 1ère concerne : des renseignements d’ordre général sur l’élève
• La 2e, son expérience de la conduite
• La 3e, sa connaissance du véhicule
• La 4e, ses attitudes à l’égard de l’apprentissage et de la sécurité
• La 5e, ses habiletés
• La 6e, sa compréhension et sa mémoire
• La 7e, sa perception
• La 8e, son émotivité


L’évaluation vise à la production d’un résultat codifié à 3 niveaux de performance (faible, satisfaisant,
bon) conduisant à 3 tranches de propositions de volumes horaires.
Ce test durera environ 45 minutes. Ce test s’appuie sur les prescriptions du Guide pour la Formation des
Automobilistes (GFA).


Détail des compétences évaluées

RENSEIGNEMENTS D’ORDRE GÉNÉRAL

Sur la base d’un questionnaire et d’un échange avec le formateur :
Identité, âge, résidence, niveau scolaire, profession, nationalité, acuité visuelle, correction de la vision, visite médicale,incompatibilités déclarées.
Ces critères n’entraînent pas de chiffrage, mais permettent de donner des orientations au formateur sur les difficultés éventuelles de compréhension de la langue française. De plus, ils permettent éventuellement de dépister des déficiences sensorielles ou motrices et de proposer une visite médicale ou de suggérer un simple appareillage de la vue par exemple.

 

EXPÉRIENCE DE LA CONDUITE

Sur la base d’un questionnaire :
• Permis possédés
• Véhicules conduits
• Zone d’évolution à bord du véhicule
• Temps de pratique en conduite
• Contexte d’accompagnement ou pratique autonome.


CONNAISSANCES THÉORIQUES SUR LE VÉHICULE

Capacité à répondre à un QCM à 3 propositions sur une série de 12 questions déclinées en 4 thèmes techniques : direction, boîte de vitesses, embrayage, freinage.


ATTITUDES À L’ÉGARD DE LA SÉCURITÉ ET À
L’ÉGARD DE L’APPRENTISSAGE


Sur la base d’un entretien, hiérarchisation des attitudes à l’égard de la sécurité : limitation aux aspects techniques et réglementaires de la conduite versus adaptation au contexte et partage de l’espace routier.
Sur la base d’un entretien, repérage de la motivation à l’apprentissage de la conduite : par choix et motivation interne versus motivation externe et nécessité.


HABILETÉS (COORDINATION ET SYNCHRONISATION
DES GESTES)


Hors circulation :
• Installation au poste de conduite sur un poste de conduite déréglé en autonomie sur invitation du formateur.
• 5 réalisations de « départ arrêt » sur terrain plat à la suite d’une démonstration commentée du formateur.
• Manipulation du volant : après explications sur le fait que le regard précède la trajectoire et l’action sur le volant, l’élève exécute un slalom non matérialisé sans utiliser les pédales.


COMPRÉHENSION ET MÉMORISATION

Compréhension :

Nécessité d’avoir recours à des explications ou démonstrations supplémentaires durant les exercices concernant les habiletés.


Mémorisation :
Capacité à citer dans l’ordre les 5 opérations nécessaires pourdémarrer et s’arrêter.


PERCEPTION

En circulation :
À allure normale, en ville sur route, pendant environ 15 à 20 minutes, en doubles commandes (autonomie : volant, clignotants, rétroviseurs), l’élève devra choisir sa direction en fonction de ce que lui impose la signalisation (4 à 5 fois) et en fonction des indications
données par les panneaux directionnels (4 à 5 fois).
L’élève est invité à regarder loin devant lui et à faire attention à gauche et à droite, à tenir compte de la signalisation et des autres usagers, à mettre le clignotant si nécessaire, à dire le plus tôt possible ce qui lui semble intéressant pour la conduite.


Compétences évaluées : sens de la trajectoire et du gabarit, capacité d’observation de l’environnement, sens de l’orientation et direction du regard.


ÉMOTIVITÉ

Les réactions émotives sont évaluées pendant toute la durée de l’évaluation.
Elles concernent les réactions générales (paroles et gestes divers) ; et les crispations gestuelles.

Les compétences REMC

Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul


• Connaître les principaux organes et commandes du véhicule et effectuer des vérifications intérieures et extérieures.
• Entrer, s’installer au poste de conduite et en sortir.
• Tenir, tourner le volant et maintenir la trajectoire.
• Démarrer et s’arrêter.
• Doser l’accélération et le freinage à diverses allures.
• Utiliser la boîte de vitesses.
• Diriger la voiture en avant en ligne droite et en courbe en adaptant allure et trajectoire.
• Regarder autour de soi et avertir.
• Effectuer une marche arrière et un demi-tour en sécurité.


Appréhender la route et circuler dans des conditions normales


• Rechercher la signalisation, les indices utiles et en tenir compte.
• Positionner le véhicule sur la chaussée et choisir la voie de circulation.
• Adapter l’allure aux situations.
• Tourner à droite et à gauche en agglomération.
• Détecter, identifier et franchir les intersections suivant le régime de priorité.
• Franchir les ronds-points et les carrefours à sens giratoire.
• S’arrêter et stationner en épi, en bataille et en créneau.


Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers


• Évaluer et maintenir les distances de sécurité.
• Croiser, dépasser, être dépassé.
• Passer des virages et conduire en déclivité.
• Connaître les caractéristiques des autres usagers et savoir se comporter à leur égard, avec respect et courtoisie.
• S’insérer, circuler et sortir d’une voie rapide.
• Conduire dans une file de véhicules et dans une circulation dense.
• Connaître les règles relatives à la circulation inter-files des motocyclistes. Savoir en tenir compte.
• Conduire quand l’adhérence et la visibilité sont réduites.
• Conduire à l’abord et dans la traversée d’ouvrages routiers tels que les tunnels, les ponts, ...


Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique


• Suivre un itinéraire de manière autonome.
• Préparer et effectuer un voyage longue distance en autonomie.
• Connaître les principaux facteurs de risque au volant et les recommandations à appliquer.
• Connaître les comportements à adopter en cas d’accident : protéger, alerter, secourir.
• Faire l’expérience des aides à la conduite du véhicule (régulateur, limiteur de vitesse, ABS, aides à la navigation…)
• Avoir des notions sur l’entretien, le dépannage et les situations d’urgence.
• Pratiquer l’écoconduite.

Examen théorique

L’épreuve théorique Générale (le code)


POUR PASSER L’ÉPREUVE DU CODE, IL FAUT AVOIR AU MOINS 17 ANS SI VOUS SUIVEZ LA FORMATION TRADITIONNELLE, OU 15 ANS SI VOUS SUIVEZ L’APPRENTISSAGE ANTICIPÉ DE LA CONDUITE (AAC).


Pour réussir cette épreuve, il faut obtenir au moins 35 bonnes réponses sur 40 questions (5 erreurs maxi). Une réponse est considérée comme juste si toutes les propositions exactes ont été validées.


Parmi les 40 questions auxquelles vous devrez répondre, certaines sont en vidéo. Pendant le déroulé de la vidéo, pensez à évaluer l’intervalle de sécurité et à regarder tous les rétroviseurs. Il faudra que vous soyez bien entraîné auparavant afin d’optimiser votre réussite.


Le jour de l'examen, pensez à apporter votre pièce d'identité et votre convocation ainsi que vous présenter un quart d‘heure en avance au centre d’examen.


En cas de réussite, votre code est valable pendant 5 ans.


En cas d’échec, vous pouvez vous représenter le jour suivant, notre conseil dans ce cas est tout de même d’attendre quelques jours afin de réviser les points faibles qui vous ont fait échouer.

Examen pratique

L’examen pratique


POUR SE PRÉSENTER À L’ÉPREUVE PRATIQUE IL FAUT AVOIR AU MOINS 18 ANS OU 17 ANS SI VOUS SUIVEZ L’AAC ET IL FAUT AVOIR RÉUSSI L’EXAMEN DU CODE (le code doit avoir moins de 5 ans)


Pour vous présenter, il faut avoir effectué au moins 13h de conduite en boite automatique ou 20h en boite manuelle, nous effectuons à l’auto école les démarches d’inscription à l’examen.


Cette épreuve dure environ 32 minutes. Elle a pour but de vérifier si vous êtes capable de conduire seul sans mettre en danger votre sécurité et celle des autres. Elle est évaluée par l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.


Le jour de l’examen, vous vous présentez individuellement à l’expert, il vous précise ce que vous allez devoir faire :


• réaliser un parcours empruntant des voies urbaines, routières et/ou autoroutières
• suivre un itinéraire en autonomie, pendant environ 5 minutes ;
• réaliser 2 manoeuvres différentes, un freinage pour un arrêt de précision et une manoeuvre en marche arrière ;
• procéder à une vérification intérieure ou extérieure du véhicule, répondre à une question de sécurité routière, et répondre à une question sur les premiers secours
• appliquer les règles du code de la route, notamment les limitations de vitesse s’appliquant aux élèves conducteurs
• adapter votre conduite afin qu’elle soit souple et économique
• faire preuve de courtoisie envers les autres usagers et notamment les plus vulnérables
L’évaluation réalisée par l’expert est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités.
Cet examen consiste en un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte. L'expert s'attache à valoriser vos acquis comportementaux plutôt que vos faiblesses et vous devez comprendre ses éventuelles remarques comme des conseils, afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs au cours de l’épreuve.


Le candidat devra obtenir au moins 20 points sur 31 points, pour réussir son examen, sans commettre de fautes éliminatoires.
À l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle le bilan de compétences dans une grille d’évaluation. Le Certificat d’Examen du Permis de Conduire, sur lequel est noté le résultat, il est consultable dès le lendemain sur le site « rdv permis » où vous aurez créé au préalable un compte personnel.


En cas de réussite, le CEPC sera votre justificatif auprès des forces de l’ordre en attendant votre titre définitif. Ce document est valable 4 mois maximum. Le titre définitif est délivré par l’ANTS, par une démarche au choix de votre part sur le site www.ants.fr ou par l’auto-école.


En cas de réussite, vous serez en période probatoire avec 6 points sur votre permis de conduire.

Organisation des formations

Formation théorique


 La formation théorique se déroule en distanciel et présentiel :
 Distanciel : sur le site internet ENPC PrépaCode
o Questions d’entraînement au code avec 163 séries de 40 questions
o 45 cours de code commentés en vidéo (en annexe)
o 470 courtes animations sur différentes thématiques (code et conduite)
 Présentiel : dans les locaux de l’école de conduite
o Cours collectifs animés par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière
o Horaires : Mercredi et Vendredi de 16h à 17h et Samedi de 10h à 11h (sur réservation)
o Différents thèmes sont abordés (alcool & drogues, vitesse, pression et influence, fatigue & vigilance, accident et premier secours…)


Formation pratique


 Les cours pratiques sont individuels, et peuvent être dispensés par 2 enseignants de la conduite et de la sécurité routière.
 La formation pratique commence généralement lorsque l’élève a obtenu son code de la route. Si un élève souhaite commencer la conduite avant l’obtention du code ce dernier devra faire moins de dix fautes lors de ses cinq dernières séances de code.
 Un livret d’apprentissage numérique est remis à l’élève dès la première leçon de conduite.
 L’élève peut réserver directement ces heures de conduite sur l’application DrivUp
 Le planning des heures de conduite est du mardi au vendredi : 8h-12h / 13h-17h et samedi matin 8h – 11h
 A la fin de chaque leçon, l’enseignant de la conduite remplit la fiche de suivi qui retrace la progression de l’élève, valide ces compétences et nous invitons à remplir l’auto-évaluation de l’élève dans son livret d’apprentissage numérique

ANNEXE : COURS DE CODE COMMENTES


Chapitre 1 - La signalisation


 Les panneaux de danger
 Les panneaux d'interdiction
 Les panneaux d'obligation
 Les panneaux d'indication
 Les panneaux de localisation
 Les panneaux de priorité aux intersections
 Les balises
 Marquages au sol. Délimitations des voies et marquages aux intersections
 Marquages au sol : les voies réservées
 Les feux tricolores


Chapitre 2 - Les règles de circulation


 Arrêts et stationnements : règles générales
 Arrêts et stationnements : Signalisation
 Les croisements
 Les dépassements
 Les limitations de vitesse
 Véhicules d'intérêt général


Chapitre 3 - Les distances et le freinage


 Le temps de réaction
 La distance de sécurité
 La distance d'arrêt


Chapitre 4 - Routes et autoroutes


 Les passages à niveau
 Circulation sur l'autoroute
 Les tunnels


Chapitre 5 - Le véhicule


 Les feux des véhicules et des avertisseurs
 La mécanique et la vérification périodique
 Les pneumatiques
 Le chargement et les remorques
 Les équipements de sécurité active
 Les aides à la conduite


Chapitre 6 - Environnement


 Ecoconduite : choix du véhicule et de ses équipements
 Ecoconduite : l'utilisation du véhicule
 L'écomobilité


Chapitre 7 - Le conducteur


 La vue
 L'ouïe
 Alcool : dosage, effets et élimination
 Alcool : contrôles et sanctions
 Les stupéfiants et les médicaments
 La fatigue au volant
 Les distracteurs
 L'installation au poste de conduite
 L'installation des passagers
 Protéger Alerter Secourir


Chapitre 8 - Réglementations générales


 L'assurance
 Le contrôle technique
 Les documents obligatoires
 Le permis à points

PERMIS B

 

Nous proposons la formation au permis B en boite manuelle et automatique sur Clio 5

et également les formations

- à la conduite accompagnée,

- la conduite supervisée

- le post-permis

 

dont voici les détails ci-dessous :

L'apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC)

 

+ de détails sur le site de la sécurité routière 

 

https://www.securite-routiere.gouv.fr/passer-son-permis-de-conduire/conduite-accompagnee/apprentissage-anticipe-de-la-conduite
Pour s'inscrire à l'Apprentissage Anticipé de la Conduite en école de conduite, il faut :


• Être âgé de 15 ans ou plus 
• Avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule.
Quelles sont les conditions d'accès ?
Pour commencer la conduite accompagnée, il faut :
• Avoir réussi le code de la route.
• Avoir suivi une formation pratique de 20 heures minimum pour un véhicule en boite manuelle avec un enseignant de l’école de conduite, ou une formation pratique de 13h minimum sur un véhicule en boite automatique.
• Avoir bénéficié d’une évaluation de fin de formation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière qui se matérialise par la remise de l’attestation de fin de formation.


Quels sont les avantages de l'Apprentissage anticipé de la conduite ?


L'apprentissage anticipé de la conduite permet :
• De réduire la période probatoire du permis à 2 ans au lieu de 3 (les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre deux ans sans infraction avant d’en obtenir 12).
• De commencer la formation initiale en école de conduite (code et conduite) dès 15 ans ;
• D’acquérir de l’expérience de conduite.
• De passer l’épreuve du permis de conduire à partir de 17 ans
• D’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel.
• Souvent d’obtenir un tarif avantageux sur son assurance « jeune conducteur ».
• Diminuer vos risques d’accident, les jeunes conducteurs issus de la conduite accompagnée ont moins d’accidents que ceux issus de la filière classique.


Qui peut être accompagnateur ?


L'accompagnateur doit :


• Être titulaire du permis de conduire B depuis au moins cinq ans sans interruption.
• Avoir obtenu l'accord de son assureur.
Il est possible d'avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial.
Comment se déroule l’Apprentissage Anticipé de la Conduite ?
La conduite avec l'accompagnateur se déroule sur une durée d'au moins un an et une distance parcourue de 3 000 km minimum. Cette période débute par un rendez-vous préalable et est ponctuée de deux rendez-vous pédagogiques obligatoires.
• Le rendez-vous préalable a lieu en présence de l'enseignant et du futur accompagnateur, au moment où l'enseignant estime que l'élève est prêt à conduire avec son accompagnateur. L'enseignant dispense alors ses conseils aux deux parties pour bien commencer la période de conduite accompagnée.
• Le 1er rendez-vous pédagogique a lieu entre 4 et 6 mois après la date de délivrance de l'attestation de fin de formation initiale. C'est un rendez-vous avec les accompagnateurs.
• Le 2e rendez-vous pédagogique a lieu après 3 000 km parcourus. C’est un rendez-vous avec les accompagnateurs.


Lors de ces rendez-vous pédagogiques, animés par un enseignant de la conduite, les élèves sont invités à échanger sur leurs premières expériences et sur des thèmes de sécurité routière (alcool et drogues, assurance, la vitesse…). Une phase de conduite est également prévue pour mesurer les progrès réalisés par l'élève et apporter les conseils nécessaires pour continuer la conduite accompagnée dans de bonnes conditions.


A savoir :
Toutes les règles du code de la route doivent être respectées par vous comme par votre accompagnateur.


Mais en plus :
• Vous ne pouvez pas conduire en dehors des frontières nationales ;
• Vous devez respecter les limitations de vitesse qui s'appliquent aux conducteurs novices.
IMPORTANT : en conduite accompagnée, ayez toujours avec vous le formulaire de demande de permis de conduire ou sa photocopie, le livret d’apprentissage et le document d’extension de garantie de l’assurance. Seul le formulaire de demande de permis de conduire permet de justifier de la situation d’apprentissage de la conduite, en cas de contrôle par les forces de l’ordre.

 

La conduite supervisée (CS)

 

+ de détails sur le site de la sécurité routière

 

Pour s'inscrire à la Conduite Supervisée il faut :


• Avoir 18 ans aumoins
• Avoir l'accord de son accompagnateur et de l'assureur du véhicule.
Quelles sont les conditions d’accès ?
On peut choisir la conduite supervisée :
• Soit au moment de l’inscription à l’auto-école.
• Soit en cours de formation.
• Soit après un échec à l'épreuve pratique.


Pour y accéder, il faut :


• Avoir réussi le code de la route 
• Avoir suivi une formation pratique de 20 heures minimum pour un véhicule en boite manuelle avec un enseignant de l’école de conduite, ou une formation pratique de 13h minimum sur un véhicule en boite automatique.
• Avoir bénéficié d’une évaluation de fin de formation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière qui se matérialise par la remise de l’attestation de fin de formation.


Après la phase de formation initiale, le candidat doit :


• Avoir obtenu un accord de la société d’assurances sur l’extension de garantie nécessaire pour la conduite du ou des véhicules utilisé(s) au cours de la future phase de conduite supervisée. Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d'assurances à avoir cette fonction.
• Avoir fait un rendez pédagogique de 2h minimum avec l’accompagnateur et l’enseignant qui permet de relever les points forts et les points faibles de l’élève, en pratique (conduite en circulation) et en théorie (échanges avec d’autres élèves et accompagnateurs).
• Avoir obtenu l'attestation de fin de formation initiale (AFFI). Un exemplaire est transmis à la société d'assurances par le souscripteur du contrat de formation.


Quels sont les avantages de la conduite supervisée ?


La conduite supervisée permet :
• D’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer ses acquis en attendant de le repasser ;
• D’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel.
• Diminuer vos risques d’accident, les jeunes conducteurs qui ont plus d’expérience ont moins d’accidents que ceux issus de la filière classique.


Qui peut être accompagnateur ?


L'accompagnateur doit :
• Être titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption ;
• Avoir obtenu l'accord de son assureur
Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs, hors du cadre familial


Comment se déroule la conduite supervisée ?


La conduite supervisée se déroule avec un accompagnateur.
Cette période débute par un rendez-vous préalable qui a lieu en présence de l’enseignant et du futur accompagnateur, au moment où l’enseignant estime que l’élève est prêt à conduire avec son accompagnateur. L’enseignant dispense alors ses conseils aux deux parties pour bien commencer la période de conduite accompagnée.


À savoir :Toutes les règles du code de la route doivent être respectées par vous comme par votre accompagnateur.


Mais en plus :
• Vous ne pouvez pas conduire en dehors des frontières nationales ;
• Vous devez respecter les limitations de vitesse qui s'appliquent aux conducteurs novices.
• La durée du permis probatoire est de trois ans (comme pour la filière classique) : les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre trois ans sans infraction avant d'en obtenir 12.
• Le candidat ne bénéficie pas nécessairement de tarif préférentiel sur son assurance "jeune conducteur".

IMPORTANT : en conduite supervisée, ayez toujours avec vous le formulaire de demande de permis de conduire ou sa photocopie, le livret d’apprentissage et le document d’extension de garantie de l’assurance. Seul le formulaire de demande de permis de conduire permet de justifier de la situation d’apprentissage de la conduite, en cas de contrôle par les forces de l’ordre.